Le Lean Management moderne ou la création de valeur optimisée

Philosophie qui se concentre sur une gestion efficace, le Lean Management moderne permet de fournir un travail de grande qualité pour les clients avec une utilisation minimale de ressources et de temps. Tour d’horizon d’une philosophie qui a d’abord révolutionné la gestion de la production en entreprise avant de s’étendre aux services sur tous les continents et d’inspirer bon nombre de méthodes dites agiles.

Littéralement «gestion maigre», «sans gras», le Lean Management est un système de valeurs, de principes et de pratiques qui dynamisent l’amélioration et la transformation de chaque aspect de l’organisation. Pouvant s’appliquer à tout type d’entreprise, d’industrie et de service, la philosophie Lean vise à maximiser la création de valeur tout en combattant les différentes formes de gaspillage. Cette approche se soucie aussi d’optimiser les conditions de travail des collaborateurs pour favoriser la productivité de tous.

Des collaborations inefficientes, des processus non optimaux, des outils inadaptés, des tâches dénuées de sens, une non-qualité chronique: voici les quelques anomalies que le Lean Management moderne conduit à maîtriser, le but étant de faire plus juste et plus vite sans épuiser nos ressources. Les ennemis traditionnels de base (ou dragons) du Lean Management sont identifiés par la méthode des 3M: les Muda, les Mura et les Muri.

Muda (gaspillage): toute activité dans un processus qui n’apporte pas de valeur
Mura (irrégularité): toute variation conduisant à des situations déséquilibrées
Muri (excès): toute activité impliquant des contraintes ou des efforts déraisonnables du personnel, du matériel ou de l’équipement

Mais comment introduire une philosophie Lean dans son entreprise? Avant de parvenir au stade ultime de l’organisation mise en dynamique, qui ajuste en permanence l’ensemble de ses processus, une entité commencera par recourir à une ou plusieurs des actions qui constituent la plupart des démarches de Lean Management moderne:

1. Définir la valeur pour le client (le produit magique)
2. Identifier le flux de valeur et fluidifier toutes les étapes du processus
3. Assurer la qualité des pratiques et des produits
4. Capitaliser sur le management visuel
5. Valoriser le potentiel des collaborateurs
6. Viser la perfection des processus, en pratiquant l’amélioration continue


L’objectif de l’approche Lean est double: satisfaire les clients et remotiver les équipes. En somme, le Lean peut être défini comme une méthode proactive d’amélioration avec des bénéfices tels qu’un surcroît de justesse dans les produits et prestations offerts aux clients, un surcroît d’efficacité́ dans les équipes et dans le déroulement des processus et un surcroît d’implication des collaborateurs dans l’amélioration continue.

La genèse du Lean Management

En prônant la recherche constante de l’excellence opérationnelle, la «pensée Lean» prend ses racines au Japon, vers la fin de la Seconde guerre mondiale. Le fondateur de Toyota, Sakichi Toyoda, son fils et deux ingénieurs du groupe, développent les concepts de «réduction des gaspillages», de «juste-à-temps» et de «flux tirés», en s’inspirant de ceux déjà théorisés en partie par Henry Ford et William Edwards Deming au début du XXe siècle. C’est ainsi que le Toyota Production System (TPS) voit le jour, de manière très pragmatique, avec une application directe sur le terrain. Inspirés par les exploits de Toyota, des chercheurs du MIT (Massachussets Institute of Technology) publient en 1990 le best-seller The Machine That Changed the World, un ouvrage visant à présenter l’approche managériale et productive qui a fait le succès du constructeur automobile japonais. Les fondements du Lean Management sont dès lors popularisés au point d’inspirer les créateurs de différentes méthodes agiles.